« GIRL », l’histoire d’une rencontre

Pharrell Williams s’improvise commissaire de l’exposition « GIRL » à la Galerie Perrotin dans la salle de Bal. La rencontre entre l’artiste accompli et Emmanuel Perrotin donne naissance à un hymne à la femme que nous pouvons qu’apprécier.

Takashi Murakami  Portrait of Pharrell and Helen - Dance, 2014  Acrylic and platinum leaf on canvas mounted on board  (Photo by Terry Richardson)  Diam. 1500 mm  ©2014 Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. Courtesy Galerie Perrotin

Takashi Murakami Portrait of Pharrell and Helen – Dance, 2014 Acrylic and platinum leaf on canvas mounted on board (Photo by Terry Richardson) Diam. 1500 mm 2014 Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. Courtesy Galerie Perrotin

Pourtant au départ, une certaine hésitation se profiler à l’idée de se rendre sur place. L’inquiétude de se trouver face à une exposition purement commerciale. Pourtant, grande fut la surprise. Une exposition haute en couleur à travers 49 œuvres dont 12 produites spécialement pour cette occasion. A noter la parité artistique, 18 femmes composent le collectif des 37 artistes. Un voyage dans l’univers de l’art sous toutes ses formes – d’Andy Warhol à JR, en passant par Takashi Murakami collant le couple Williams pour ses créations.

Un combat de tous les jours

Au commencement, nous assistons à un échange entre d’un côté la femme qui exprime son besoin de reconnaissance et de l’autre, l’homme qui par des phrases ou expressions cinglantes, exprime sa pensée sur la position et le rôle de la femme. Pour preuve, Pablo Picasso qui disait « il existe deux sortes de femmes. Les déesses et les paillassons ». Face à ces attaques dégradantes – que lui reste-t-il ? Se cacher de honte ou de tristesse, comme à ce qui semble être une adolescente accoudée le long du mur, la tête cachée dans son pullover. Cette entrée en matière a pour mérite de nous bousculer. Une prise de conscience de la relation compliquée, qu’abordent souvent les deux sexes. Le décor ainsi planté, nous partons à la découverte des œuvres qui plaident au nom de la cause féminine.

Un jour, la femme

Tout au long de l’exposition, nous découvrons toutes les particularités qui composent la femme. L’œuvre de JR montre les jambes d’une danseuse classique en occultant les parties de son buste. L’attirance se porte sur les formes et non sur la grâce d’un mouvement. Par ici, un regard reflète la personnalité du sujet en photo ; la pudeur avec une pointe de détermination tout en fragilité. Par-là, une mise en lumière de l’équilibre relationnel entre un homme et une femme dans une vidéo de Marina Abramovic et Ulay. Elle montre aussi le rapport de force dans l’amour par le symbolisme de l’arc et de la flèche – Qui cèdera le premier ? Nous poursuivons notre cheminement dans notre réflexion à travers la réalisation de Guy Limone « GIRL » composée de 311 figurines en plastique peint. Un détail concernant les lettres qui composent le mot nous interpelle. Il faut porter votre attention sur la lettre G. Voyez le porte-drapeau ! L’artiste semble nous montrer sa découverte, celui du fameux point G. La femme ne saurait être portée sans ses icônes. Face à nous, elle nous apparaît. Maryline Monroe, fatale et sensible, gravée pour l’éternité dans le granit par Gregor Hildebrandt. Ainsi que La Joconde revue et désormais déformée par la matière semble nous demander si nous la trouvons toujours aussi jolie. D’ailleurs elle semble nous tirer la langue.

Et Pharrell dans tout ça ?

Alors bien évidement nous ne perdons pas de vu que nous sommes dans une exposition en l’honneur de Pharrell Williams. Mais loin d’être une exposition narcissique à l’effigie de l’artiste. Elle est à l’image de l’homme et il le fait savoir au public – Une vie de couleurs, d’amour et de joie, en symbiose avec la femme.

Publicités
Cet article, publié dans Culture, Musée/Exposition, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s