L’étranglement de la classe moyenne en France

Le concept de « classes moyennes » ne date pas d’aujourd’hui, mais depuis l’après-guerre. Le terme désigne les couches sociales de la population française qui bénéfice à cette période de l’essor économique. Il correspond à l’émergence, entre classes populaires et classes aisées, d’une catégorie de la population ni riche ni pauvre.

société

La vie des classes moyennes en France

Désormais trois approches se distinguent pour classifier la population de la classe moyenne. Elle peut se regrouper soit, sur une base socioprofessionnelle, sur les revenus ou encore sur l’auto-identification. Toutefois, quelque soit l’approche utilisée pour sa classification, les profils rencontrent des difficultés identiques. Compte tenu de leurs faibles revenus, 1 200 euros pour une personne seule et 2 600 pour une famille avec deux enfants, cette partie de la population voit son niveau de vie se dégrader. Frappée de plein fouet par la crise, elle réadapte sa façon de consommer et compte chaque euro. Les dépenses inutiles sont remises à plus tard. Carole, 33 ans, assistante administrative et mère célibataire de deux enfants veille à chaque dépense. «Chaque achat est réfléchi, des courses alimentaires aux vêtements des enfants. Cette année, je n’ai pas pu inscrire mes enfants à leurs activités sportives». Son amie, Sandrine, mariée et deux enfants, ajoute « on sort moins, parce que à quatre, la note monte vite. On invite mois souvent nos amis. Les grandes réunions de famille deviennent exceptionnelles car le prix du caddie monte tout aussi rapidement ». La vie sociale se restreint au minimum quitte à s’isoler. L’entrée en vigueur de nouvelles mesures fiscales n’aide pas cette couche sociale. Les changements de mode de calcul, comme la fiscalisation des heures supplémentaires va peser encore plus sur le budget de ces ménages.

La crise et le chômage impactent lourdement le porte-monnaie

Comme chaque année, les foyers anticipent tant bien que mal les prochains règlements fiscaux. Le dernier trimestre pèse souvent lourd dans les bourses, avec la taxe foncière et la taxe d’habitation, sans compter les éventuelles régularisations des impôts sur le revenu. Pour palier aux augmentations causées par les nouveaux calculs et aux sommes difficiles à payer suite aux changements de situation de travail, certains demandent à étaler leur paiement ou vont le faire. D’autres vont puiser dans leurs quelques économies ou bien encore faire appel à la solidarité familiale. Pour les foyers en plus grandes difficultés, ils obtiennent suivant le cas une diminution de leur impôts, voir la suppression, de l’administration fiscale.

Au-delà des problèmes rencontrés dans son quotidien, la classe moyenne est depuis des années au cœur des débats politiques. Elle constitue un véritable baromètre pour comprendre l’évolution de la société française. Une tranche de la population qui craint pour son avenir et son éventuelle disparition sous le poids de cette crise économique.

Publicités
Cet article, publié dans France, Société, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s