Les zygomatiques « en vrac » dans une pièce déjantée

Le village de Saligny, ressent des secousses sismiques dans la soirée du samedi 19 mars. Les rires du public dans la salle des fêtes ont fait vibrer les murs. Miguel et Marcus étaient sur scène pour interpréter la pièce comique « En vrac ».

 « En vrac » naissance d’une comédie burlesque

« J’avais besoin d’un endroit pour écrire en marchant » précise le comédien Miguel Marquez. Le maire de la commune de Branches lui propose d’utiliser la salle des fêtes. En 2012, tous les après-midi, pendant deux mois, il se retrouve sur la scène et écrit son texte. L’hiver arrive ! Et pendant la saison hivernale, un des cantonniers du village, Bruno, passe l’hiver à l’intérieur et peint les murs. « Je lui dois le spectacle ! C’est grâce à lui que j’ai écrit cette pièce » annonce Miguel. Une personne qui l’a beaucoup inspirée. En effet, le scénario devait être initialement un one-man show traitant de la crise de la quarantaine, mais bousculé par la rencontre avec cet homme il change de registre. Il modifie le texte. Ainsi née l’histoire sur la promotion d’un cantonnier de village qui se retrouve propulsé au ministère de la Culture pour nettoyer toutes les salles de spectacle du pays après le passage des artistes. Miguel Marquez offrira l’avant-première du spectacle au village qui l’a accueilli dans sa salle.

Un jour, une rencontre…

Début 2013, Miguel Marquez intègre une troupe de théâtre d’improvisation à Bleury, commune située dans l’Aillantais. A la demande de Myriam Roustan qui la dirige (ancienne comédienne de l’émission « Le Petit Théâtre de Bouvard »), il fait ses premiers pas en toute discrétion. Et doucement s’insère à  la troupe d’acteurs.  Il monte sur scène et fait la rencontre de Marc Jugieu alias Marcus, un homme avec un physique «très drôle », selon Miguel. Il lui demande de faire une improvisation.  Ce dernier hésite. Au fil des mois une complicité s’installe entre les deux comédiens.

Marcus et Miguel en tenue d’explorateur du col de l’utérus

Marcus est loin d’être un débutant malgré le stress qui le tiraille avant chaque spectacle, comme l’indique son complice de scène. Acrobate et cascadeur, il a été l’une des étoiles noires de la comédie musicale Starmania. A 15 ans, il se forme à l’école du Cirque de chez Annie Fratellini. Il voulait s’essayer à la comédie. Et le voilà sur scène.

La comédie s’adapte à la rencontre des deux hommes

DSC_0113Suite à sa rencontre avec Marcus, Miguel lui propose de partager la scène dans la comédie qu’il vient d’écrire. Ce dernier accepte. Miguel retravaille alors le texte pour intégrer un deuxième personnage. C’est ainsi que le public découvre cette pièce comique. Un texte populaire à la sauce Bourguignonne. « Ces gars du village ont un langage particulier… c’est nous qu’on fait le ménage ! » ajoute Miguel.

Petites moqueries sur les fonctionnaires, légères et gentilles, de deux hommes de 45 ans, dans une mise en scène déjantée. Un spectacle actualisé en fonction de l’actualité où le public est pris à partie dans un délire collectif de situations cocasses  entre une DRH en manque d’amour, une tentative de magie et un voyage dans le col de l’utérus.

Prochaine date
8 avril à la Fabrique de la MJC de Sens

Par ici l’extrait

Publicités
Cet article, publié dans Culture, France, Spectacle, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s