Les portraits prennent vie sous les doigts de Sandra

Ce petit bout de femme d’une quarantaine d’années possède un cœur gros comme ça. Une femme accomplie d’une énergie débordante. Sandra Di Loreto use de toutes ses cordes à son arc, chanteuse, humanitaire et portraitiste, pour nous donner de l’émotion. L’artiste aime faire naître entre ses doigts des portraits d’enfants ou d’animaux.

Sandra Di Loreto fait tomber les barrières. « Et pourquoi je n’y arriverai pas ? » Faute de réponses, elle fonce et réussit. Son talent d’artiste prend naissance dans sa détermination à ne pas se mettre des barrages. Et elle a bien raison !

Rencontre avec Sandra Di Loreto

La peinture une thérapie

Gamine, elle aimait dessiner à l’école. La vie l’en éloigne naturellement jusqu’à sa rencontre en 2003 avec une collègue de travail. Sylvie l’invite à participer à l’atelier d’un club de dessin à Cerisier (Yonne). Lors des ateliers du jeudi soir les artistes apprennent à exprimer leurs émotions sur la base de modèles. Elle reprend goût à la création. Au départ, Sandra travaille avec l’aquarelle puis avec la pastelle. Elle trouvait ses créations trop enfantines. Avec le temps, l’artiste nous montre désormais tout son potentiel. Elle part de sa page blanche, crayonne son brouillon avec son calque, et passe à l’estompage. Ainsi prend vie la création artistique.

En mars 2014, elle passe un week-end de stage animalier aux Pastellistes de France à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne). Elle réalise, qu’elle n’avait rien à envier à d’autres artistes. Sans prétention de sa part, car elle sait que chacun à son style. Elle apprend à faire des traits plus nets et moins dans le fondu pour faire ressortir certaines caractéristiques. Un stage rassurant et qui conforte l’artiste.

La peinture exprime ce qu’il y a en elle. Une thérapie « pendant que tu fais ça tu ne penses pas à autre chose« . Le doute la tiraille malgré tout. « Je n’arrive pas à croire que c’est moi qui ai fait ça« . Sandra sent une sorte de distance avec sa toile.

Des portraits pleins de vie

En 2010, Sandra se lance dans les portraits pour faire plaisir à ses proches qui lui en réclament. « J’aime faire plaisir aux autres. Quand tu offres un portrait de quelqu’un, de son enfant et que la personne se met à pleurer… » L’émotion est palpable. Les sujets reprennent vies par le relief et la luminosité.

copyright Sandra Di Loreto

Sur la base d’une photo, elle redonne vie en quelques heures à l’enfant. « J’arrive à faire ressortir les traits d’un enfant que je ne connais pas mais dont les parents retrouvent. Je prends le temps de ressentir la photo« . Sandra l’avoue, il faut qu’elle ressente la photo, qu’une alchimie se passe entre elle et le sujet. Il lui arrive de refuser un portrait si le « contact » ne passe pas. Sandra procède de la même façon quel que soit le sujet. Elle travaille avec du pastel sec. Un matériel très tactile qu’elle affectionne.

Les enfants et les animaux, des êtres innocents

« Ce n’est pas pareil avec les adultes. C’est un ressenti« . « Je pense que ce que je capte chez les enfants et les animaux, c’est l’innocence » avoue l’artiste.

On lui demande souvent de faire des portraits d’enfants défunts. « Au début ça m’a fait bizarre! Je ne connais pas les enfants. Et de ne pas les connaître j’ai eu le sentiment de les faire revivre« . Sandra part de la photo qu’un parent lui donne et s’imagine que l’enfant la regarde…

 » J’ai peur de décevoir les gens trop proches de moi, car quand je les connais trop, ça ne passe pas « .

Sandra sera présente au « dimanche des peintres » du 26 juin 2016 organisé par le club Kiwanis de Sens au profit des enfants, avec le soutien de la ville de Sens. Chaque artiste participant va créer une peinture qui sera mise aux enchères en fin de journée.

Publicités
Cet article, publié dans Culture, France, Musée/Exposition, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s