RESTAURATION : Le chef s’invite à la maison

Stéphanie Fernandes, pause sa batterie de cuisine chez vous. Depuis le 2 mai, elle propose une prestation de chef à domicile dans le Sénonais (Yonne). Une démarche entamée depuis plusieurs années dans sa tête, qui voit son rêve se réaliser.

Profiter de vos  invités sans la contrainte de la cuisine, votre chef à domicile s’occupe de tout !

Stéphanie Fernandes de Stef & cook, chef à domicile

Stéphanie Fernandes de Stef & cook, chef à domicile

La quarantaine passée, Stéphanie Fernandes souhaitait devenir enseignante après avoir obtenu son baccalauréat de secrétaire et passé 3 ans en fac de psychologie. Elle passera ensuite 5 ans dans le milieu scolaire à Fontainebleau dans le cadre d’un contrat jeune, et à Donnemarie-Dontilly pendant 1 an. Réalisant qu’elle travaillait pour la gloire, elle décide avec son mari de devenir assistante maternelle et passe son agrément.

La cuisine, son truc !

Il y a quelques années, elle pense à passer un Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) de cuisine. Le temps défile et elle n’y pense plus.

« Je pense que je n’avais pas la maturité » annonce Stéphanie. Mais elle prend conscience lorsque que ses filles rentrent respectivement au lycée et au collège, qui lui manque quelque chose. « Un jour je me suis dit, tes filles commencent à être grandes, commencent à être autonome. C’est alors que je me suis intéressée aux formations dont une au GRETA à Sens». « Une petite crise de la quarantaine » ajoute-t-elle en plaisantant.

Pour bénéficier d’une aide à la formation, elle cesse son travail d’assistante maternelle.

Elle se retrouve à faire une formation adulte pour passer son CAP cuisine dans le cadre d’un cursus de moins d’un an, dans le même lycée fréquenté par sa fille ainée. Mère et fille se retrouvent dans le même établissement scolaire. « C’est la meilleure année que nous avons passée ensemble. Elle rentrait en seconde générale et maman rentrait en CAP cuisine » précise la chef à domicile.

« Les élèves de ma classe et moi-même étions complètement intégrés dans le lycée. J’étais une étudiante lambda». Après avoir suivi des cours en salle et fait ses stages chez des restaurateurs de Seine-et-Marne (Auberge des Cygnes à Misy-sur-Yonne, Auberge du lavoir à Esmans et La Croix Blanche à Donnemarie-Dontilly), l’étudiante obtient son diplôme en juin 2015.

« Pour moi il était hors de question que je me lance sans ce diplôme. J’ai appris énormément pendant ma formation ».

«Chef à domicile », une idée de projet qui fait son chemin

Au début de formation, elle pense ouvrir un restaurant, mais pour bien faire, il faut être au minimum deux. « Et pour avoir une vie de famille il faut que le couple y participe ». Pour minimiser les risques financiers, son mari ne pouvait pas quitter son travail et elle a fait aménager son local dans une annexe de sa maison. « J’ai la possibilité aujourd’hui de concrétiser un projet que j’avais envie de faire. Il ne faut pas partir tête baissée. Mon projet a été réfléchi. »

Un professeur, lui parle alors de « chef à domicile ». Une remarque qui fait son petit bonhomme de chemin. « Je ne pensais pas à faire ce métier parce que par ici on n’en entend pas parler. D’ailleurs ! Je n’ai pas de concurrence dans la région ».

Un métier attractif et exaltant

Pour Stéphanie, « Les gens n’ont pas encore compris le concept ». Bien plus qu’un traiteur à domicile. Le chef à domicile fait le repas directement chez le client. Course, vaisselle, ustensiles, préparation et service à table. Sans oublier la remise en état de la cuisine, comme elle l’a trouvée à son arrivée. Le chef occupe la cuisine pendant quelles heures. Elle établit le menu avec le client. Des menus composés de l’entrée, du plat et du dessert, le tout préparé avec des produits de producteurs locaux. Elle demande toujours à voir la cuisine avant le jour de la prestation pour se projeter dedans. « Après on a nos petits habitudes »souligne-t-elle.

 « Il ne faut pas se rater, ne pas louper sa préparation. Il y a un côté exaltant dans ce métier ».

DSC_0081DSC_008412973260_1050566018315006_413953718767819809_o

Le restaurant vient à la maison. Une passion que Stéphanie partage avec les convives d’un soir. Un exemple de menu qu’elle peut préparer en fonction des saisons : makis de courgettes à la tapenade truffée, ballotine de volaille aux herbes et sauce au beurre de citron, demi-sphère aux chocolats avec une mousse citron vert et accompagnée de fraises.

Bon appétit !

13086819_1056114091093532_1725103844640974235_o

Publicités
Cet article, publié dans Economie, France, Gastronomie, Rendez-vous en terre entrepreneuriale, Société, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s