Solidaire : Association et commissariat unis dans l’aide aux enfants

Dans le cadre d’une convention de partenariat signée entre le commissariat de Sens et le club service « Kiwanis Ycaunae », du matériel est offert pour équiper une pièce dédiée à l’accueil des enfants au sein de la brigade de la protection de la famille.

DSC_0807

La présidente du Kiwanis Ycaunae de Sens, Ginette Noé (au centre) en compagnie de membres de l’association.

Pour la deuxième année consécutive, l’association du Kiwanis Ycaunae de Sens, composée uniquement de femmes, a offert pour 600 euros d’équipement au commissariat de Sens. La Brigade de la protection de la famille en est la bénéficiaire. Le service se charge des infractions spécifiques dans le cadre de la famille, victime d’agression sexuelle, violence, ou simple témoin.

En début d’année, un point est fait pour connaître les besoins du département. Les membres de la brigade ont répertorié le matériel utile pour les aider dans leur travail au quotidien.

La première année, l’accueil et la mise en confiance lors des auditions ont été mis en avant. Pour 2016, les besoins ont porté sur des moyens techniques.

L’enfant préservé
Au sein du commissariat, une salle est prévue pour l’accueil des enfants. Une pièce spécifique à l’apparence d’une salle de jeu. Elle permet d’occuper les enfants pendant l’audition des parents. Un lieu qui rassure petits et grands. Mais ne nous voilons pas la face, cet endroit renferme aussi les récits de tristes histoires.

Une salle équipée qui leur permet de patienter ou de s’exprimer.

DSC_0801Un don pas comme les autres
Livres, meubles, tablette…Des jouets et du matériel pour tous les âges, du plus jeune à l’adolescence. Une remise qui pourrait nous faire penser à une distribution de Noël mais l’utilisation professionnelle nous rappelle très vite que nous nous trouvons dans un commissariat.

Des câbles USB pour les téléphones portables permettant d’extraire les fichiers incriminés dans des affaires avec vidéos ou photos. Reste à recevoir un appareil photo commandé. Un outil qui permettra à l’équipe de prendre des photos dans le cadre de violence et seront ensuite intégrées dans les procédures.

Des poupées sexuées utilisées par les enfants qui leur permettent d’expliquer car parfois ils ont du mal à donner des noms. Une maison pour les plus jeunes de raconter les situations en la réaménageant comme chez eux pour expliquer les situations.

 « Une question de rapidité »
« Le matériel que le Kiwanis a fourni l’année dernière et cette année, nous l’aurions pas eu aussi rapidement » reconnait le capitaine Paul Faure.

« C’est énorme ce que vous nous donnez » ajoute la brigadière Stéphanie Jeoffroy à l’attention des membres de l’association présentes lors de la remise. Son bureau coloré est à l’image des enfants. « Ça nous facilite le travail, pour que l’enfant se sente bien. Les enfants se libèrent dans la parole» précise-t-elle.

Un travail difficile émotionnellement mais assuré par une équipe volontaire pour donner la parole aux familles et aux enfants au centre des affaires.

Le Kiwanis Ycaunae de Sens confirme son soutien dans le temps si le besoin.

Publicités
Cet article, publié dans France, Société, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s